Erreur
  • JFTP::write: Bad response
  • JFTP::write: Bad response
Les Romains mangeaient aussi beaucoup de fruits : le fruit le plus apprécié était le raisin, mangé frais avec la conserve de sureau ou bien sec. Les autres fruits consommés étaient les prunes, les pommes, les cerises, les melons d'eau, les poires, les pèches, mais certaines variétés, importées suite aux conquêtes en Orient, étaient très chères. Parmi ces dernières il y avait la grenade, par exemple, importée de Carthage, la mûre de Perse, les abricots de la Grèce, les cerises de l'Asie Mineure, le melon d'eau et le melon des côtes de l'Afrique du Nord. A tous ces fruits il faut ajouter les espèces sauvages comme les noix, les pistaches, les noisettes, les amandes et les châtaignes. Ces dernières étaient considérées un aliment important spécialement dans les périodes de famine. Une place spéciale était réservée aux figues : les Romains en étaient gourmands (la plante était même considérée sacrée) et le prix modéré en permettait une grande consommation de la part de tous les niveaux de la population. Des chroniques de ces temps nous apprennent qu'en automne, quand le fruit était mûr, on avait l'habitude de diminuer les rations alimentaires des esclaves car ils pouvaient consommer les figues qui étaient particulièrement caloriques : accompagnés avec du pain ils étaient considérés un repas complet. Une autre façon de les consommer les voulait séchés au soleil et assaisonnées avec miel et pignons. En ce qui concerne les figues, les premières références relatives à leur culture dans le territoire de la Calabre se trouvent dans l'oeuvre « Descrizione d'Italia » (Venise 1550) de Leandro Alberti, historien de Bologne qui a vécu entre 1479 et 1552. Dans son œuvre l'auteur décrit les lieux visités en donnant, même si sommairement, des descriptions des paysages et des indications des cultures agricoles les plus diffusées. A ce propos, l'auteur écrit : «[en Calabre] on cueille aussi une grande abondance d'huile et d'autres fruits, comme citrons, oranges, pommes, figues et autres fruits similaires ».

 

Parmi les fruits les plus diffusés nous pouvons mentionner les dattes, les amandes (utilisées dans la cuisine comme ingrédient pour farcir le gibier), les noix (pour assaisonner les légumes comme la bette), les noisettes et le raisin sec.