Erreur
  • JFTP::write: Bad response
  • JFTP::write: Bad response
  • JFTP::write: Bad response
Les textes littéraires, la documentation archéologique, l'iconographie classique sont toutes sources qui permettent d'affirmer que la diète méditerranéenne à laquelle aujourd'hui nous nous référons, présente un lien fort et serré avec différents aspects de la tradition culinaire gréco-romaine et, en particulier, de la Grande-Grèce, c'est-à-dire ce territoire qui peut être reconduit à l'actuelle Italie méridionale et colonisé par les grecs à partir du VIIIè siècle av.J.-C..

 

Afin d'apprécier les origines antiques de la diète méditerranéenne nous allons retracer, dans ce chapitre, les habitudes alimentaires des populations grecques et romaines.

Cette brève revue des habitudes alimentaires des antiques Grecs et Romains démontre comme différentes coutumes alimentaires de ces temps, à part la préférence pour la viande de porc et les fromages, transmises et perfectionnées au cours des siècles, peuvent être parfaitement cohérentes avec les modèles alimentaires illustrés dans les pages suivantes et objet d'étude de la part d'Ancel Keys au début de 1900.

L'abondante présence de céréales, légumineuses et légumes, l'utilisation d'huile d'olive et de vin, la présence du poisson et, en quantités limitées, du fromage et de la viande sont les éléments fondamentaux de la diète alimentaire méditerranéenne qui est arrivée jusqu'à nos jours avec des caractères absolument typiques et spécifiques.