Erreur
  • JFTP::write: Bad response

 LE PROJET DE LA CHAMBRE DE COMMERCE


La Chambre de Commerce de Vibo Valentia a acquis une expérience plus que décennale dans la promotion et sauvegarde des produits agroalimentaires typiques du territoire de Vibo Valentia. A partir de 2000 de nombreux projets ont été lancés pour sauvegarder des productions importantes de la culture gastronomique du territoire, comme le Pecorino du Mont Poro, les Mostaccioli de Soriano, la Truffe de Pizzo, la Nduja de Spilinga, la Bottarga de thon, qui représentent la typicité agroalimentaire de la Calabre.
Au cours des mêmes années la Chambre de Commerce de Vibo Valentia, avec le support des associations de production de la zone, a commencé le parcours de reconnaissance, à travers l'instrument de l'Indication Géographique Protégée (IGP), du Piment calabrais, qui est considéré depuis toujours un des produits agroalimentaires traditionnels le plus connus et appréciés de la Calabre.
Outre aux projets de valorisation des productions agroalimentaires, entre 2006 et 2008, la Chambre de Commerce de Vibo Valentia a réalisé de nombreuses interventions pour soutenir la compétitivité des entreprises agroalimentaires du territoire, à travers la prédisposition d'instruments opératifs (manuels, vade-mecum) qui ont fourni aux personnes concernées des approfondissements relatifs aux évolutions de la compliquée normative hygiénique et sanitaire et en matière d'étiquetage, présentation et publicité des produits alimentaires. A ces interventions il faut aussi ajouter les actions de divulgation sur le territoire, ayant pour objectif la plus grande diffusion des résultats obtenus par les projets.

C'est dans ce cadre que s'introduit le projet réalisé par la Chambre de Commerce de Vibo Valentia pour promouvoir la Diète Méditerranéenne, avec une référence particulière aux produits qui proviennent du territoire de Nicotera.

L'instrument utilisé est celui de la marque collective géographique, prévu par le décret législatif 10 février 2005 n°30, qui a pour but de mettre en relief le rôle de la restauration locale à travers la proposition de menus qui correspondent aux principes de la diète méditerranéenne et qui emploient, dans la mesure la plus vaste possible, les matières premières et les ingrédients qui proviennent du territoire de Nicotera.

Le projet a prévu la préparation du Règlement d'utilisation de la marque (document qui contient les règles de concession et révocation et les spécifications pour la sélection des restaurateurs qui opèrent de façon conforme aux principes de la diète méditerranéenne) et du Cahier des Charges (avec la liste des plats typiques locaux en ligne avec les principes nutritionnels de la diète méditerranéenne).

La Diète Méditerranéenne, caractérisée par une consommation équilibrée d'aliments riches en fibres, antioxydants et acides gras insaturés, se base sur les études conduites, en Italie et en particulier dans la commune vibonnaise de Nicotera, par le professeur américain Ancel Keys. Le savant réussit à démontrer que la consommation de certains aliments (comme légumes, fruits, poissons bleus, légumineuses, huile d'olive, vin) contribue à limiter l'incidence de maladies coronariennes et ses résultats ont été pris comme référence pour le traitement et la prévention des troubles alimentaires, comme l'obésité. C'est sur ces bases scientifiques que se développe le projet promu par la Chambre de Commerce avec l'objectif de valoriser, à travers l'attribution d'une connotation territoriale, la Diète Méditerranéenne, qui fait partie depuis récemment du patrimoine mondial intangible de l'UNESCO.